Musée Portraits

Par Julien Revillon


P

oursuivant l'exploration du XIXe siècle, deux galeries de photos viennent ici nourrir la page Portraits et accompagner les pages du « musée » et des paysages — des images tombées dans le domaine public : au-delà de soixante dix ans après le décès du photographe, s'agissant par exemple de la législation française, et hors droit moral comme le droit à l'image. Les différents photographes cités sont aussi regroupés sur la page « Who's who » du musée — et, lorsque c'est possible, vous pouvez cliquer sur le nom du photographe pour ricocher du côté de sa mini-biographie who's who.

La « galerie de portraits » acueille des visages connus ou non. Des photographes comme Julia Margaret Cameron 1815-1879), portraitiste britannique renommée, ont ainsi beaucoup contribué à la photographie au-travers de nombreux portaits : ici Sir John Frederick William Herschel (1867), astronome et chimiste (il a contribué à améliorer le procédé du cyanotype, et a inventé, dès 1839 et indépendamment de William Talbot, un procédé photographique utilisant du papier sensibilisé) ; Ellen Terry (1863), comédienne anglaise (1847-1928).

Le photographe français André Adolphe Eugène Disdéri (1819-1889) a déposé le brevet de la « photo-carte de visite » en 1854 (Portrait de Méry Laurent, 1854). Il a également mis au point, à partir de 1859, un appareil photographique multi-objectifs qui permettait de réaliser plusieurs poses simultanément sur un même support négatif.

Les « portraits par Nadar » : on doit à Gaspard-Félix Tournachon, dit Nadar (1820-1910), de nombreux portraits photographiques de célébrités de son époque, publiés à partir de 1854.